Dialogue culturel et lutte contre les discriminations

Si vous dîtes ou entendez parfois :

« On m’a encore dit que je faisais un travail de nana, j’en ai marre ! »

« Mon collègue me soutient que “chinetoc” ce n’est pas raciste »

« Depuis que j’ai avoué que j’utilisais Internet Explorer, mes collègues m’évitent. »

« Untel ne prend qu’une douche par jour, c’est dégoûtant. »

Si vous rencontrez ces difficultés :

incompréhensions ou conflits dans des groupes multi-culturels, tensions liées à des discriminations (sexisme, racisme…)…

Naviguer dans les eaux houleuses des discriminations est toujours une aventure. Ce travail est l’un des plus passionnants. Même s’il est possible de mener des actions ponctuelles de sensibilisation, seules des interventions sur la durée permettent de prendre à bras-le-corps cette problématique puisque les discriminations trouvent appui dans le monde social, les pratiques et les habitudes les plus fréquentes et ancrées en nous.

Dans ce domaine, notre travail consiste à les rendre visibles et à aider à y répondre, par la verbalisation et la mise à disposition d’une palette d’outils pour les contrer efficacement. L’un des ressorts de leur persistance est notre accoutumance : à force d’y être confronté·e·s, nous finissons par ne même plus les remarquer. Ainsi, nous cherchons à les dénaturaliser et à retrouver l’étonnement qu’elles devraient susciter en chacun·e de nous et à nous armer de réponses, gestes et actions à mobiliser lorsque l’occasion se présente. Cette posture nécessite d’accepter et nommer la conflictualité.

L’un de nos outils de travail est le Théâtre de l’Opprimé·e, courant qui vise à mettre en scène divers types d’oppressions pour s’entraîner collectivement à les contrecarrer, sans aucun prérequis. Il permet d’impliquer le corps, les émotions et le mental, et ainsi de travailler sur les différentes dimensions des oppressions.

Quelques exemples d’interventions possibles :

  • Sensibiliser au dialogue interculturel pour repérer et apaiser les facteurs d’incompréhension et de tension qui peuvent survenir dans des groupes multi-culturels.
  • Identifier et déconstruire les discriminations en tenant compte du contexte socio-politique afin de promouvoir des manières de les combattre.
  • Promouvoir l’égalité des genres au sein des structures pour créer une atmosphère de travail respectueuse.
  • Utiliser le Théâtre de l’Opprimé·e, un courant de théâtre participatif qui vise à la mise en scène de divers types d’oppressions pour s’entraîner à les contrecarrer. Cette pratique ne nécessite aucun prérequis spécifique.

Les objectifs de notre travail :

→ Pour le groupe :
  • apaisement général
  • bonne ambiance
  • prendre à bras-le-corps les inégalités
→ Pour les individus :
  • bien-être
  • résolution de conflits
  • sentiment d’être respecté·e, écouté·e

Nos interventions

Notre équipe trilingue (français – anglais – espagnol) peut intervenir de trois manières différentes :

Formation

Nous organisons des sessions faites sur mesure selon chaque situation d’apprentissage : nombre de participant·e·s, temps disponible, connaissances, pratiques et envies préalables. Il est indispensable pour nous d’effectuer ce travail d’ingénierie pédagogique pour ne laisser personne au bord du chemin, car toutes les pédagogies ne sont pas adaptées à tous les groupes. Nous organisons également des formations de formatrice·teur·s pour transmettre nos savoirs théoriques et pratiques.

Accompagnement

Nous vous conseillons lors de vos transformations et questionnements. À la suite d’un audit, nous identifions ensemble les outils et méthodes à déployer pour aider votre structure à avancer sur l’une de nos trois thématiques d’intervention. Nous prenons le parti de ne pas imposer de « méthode miracle », mais d’être à l’écoute du groupe, et de trouver des solutions en adéquation avec ses valeurs et ses objectifs.

Recherche

Nous pouvons mettre en place un dispositif de recherche pour répondre à vos questionnements qui toucheraient nos sujets d’expertise. Nous nous alimentons de différentes sources, tant par le biais de nos expérimentations et expériences militantes que professionnelles, afin de sans cesse enrichir nos savoirs et savoir-faire. Ce type de travail scientifique est une première étape qui peut se décliner sous forme d’ateliers ou présentations en fonction de vos publics.

Et nous travaillons également sur ces thématiques :