Qui sommes-nous ?

« BOUSSOLE, subst. fém. A.− PHYSIQUE 1. Instrument construit d’après les propriétés que possède l’aiguille aimantée de se diriger vers les pôles magnétiques de la terre. […] La Boussole est un outil pour trouver »

Quant à nous, nous sommes une organisation coopérative qui rassemble des chercheuse·r·s et formatrice·eur·s avec pour mission d’aider des individus ou collectifs à retrouver leur Nord et reprendre en main leurs choix. Collectivement, nous construisons et dispensons des formations dans nos domaines de recherche communs et individuels. Nos expériences et parcours respectifs, mêlant recherches universitaires, enseignement, salariat et activités militantes, nous permettent d’adopter des regards critiques et singuliers, dans une démarche exigeante et humaniste destinée aux émancipations individuelle et collective.

En tant que coopérative, nous avons à cœur d’être en cohérence avec nos valeurs et notre éthique. Ainsi, nous avons choisi de ne travailler que sur des projets nous intéressant réellement et que nous jugeons bénéfiques pour la collectivité. Par exemple, nous promouvons l’utilisation des logiciels libres ou la sensibilisation aux inégalités systémiques, notamment de genre. En plus d’être pour nous le gage d’un travail bien fait, ce choix nous permet de garder notre propre cap. Dans cette optique, nous nous réservons un temps pour intervenir de manière bénévole lorsque nous le souhaitons. Enfin, si nous ne pouvons nous affranchir totalement de nos positions sociales, nous tentons constamment de les déconstruire et d’être attentive·f·s aux biais qu’elles entraînent.

La Boussole est une entreprise économique et solidaire (loi n° 2014-856 du 31 juillet 2014) de statut SARL (SIRET n°82759966300016) domiciliée à Rambouillet (78120) et un organisme de formation enregistré (n°11788354778 – cet enregistrement ne vaut pas agrément de l’État). Notre fonctionnement se revendique des principes coopératifs de l’Alliance Coopérative Internationale et le passage en statut SCOP est dans les cartons !

Quentin, Natalia et Yoann

Photo non-contractuelle, fabriquée par Maroussia Podkosova

La Boussole est composée de trois membres :

Quentin

Après une formation en sociologie et sciences politiques et plusieurs volontariats internationaux, Quentin a travaillé au sein du Comité de Coordination du Service Volontaire International (CCSVI) à l’UNESCO en tant que coordinateur de projets dans un vaste réseau international d’ONG de volontariat. Il s’est alors spécialisé dans les pédagogies alternatives, notamment sur les thématiques de l’interculturalité et des discriminations. Cet environnement mixte, mêlant volontaires, salarié·e·s et interlocuteurs institutionnels l’a poussé à se former aux méthodes participatives et à l’intelligence collective pour les mettre en pratique au quotidien. Par la suite, en tant que responsable de la formation au sein du réseau Emmaüs International, il a étendu son champ d’action au secteur social et solidaire. Enfin, son goût personnel pour les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) l’a amené à mettre en application sa démarche d’éducation populaire pour la sensibilisation aux usages numériques, et à leur impact social et écologique.

Natalia

Chercheuse universitaire, Natalia a enseigné à l’Université Paris 8 Vincennes à St-Denis dans les départements Culture et communication et l’Informatique pour tous. Elle a pu assurer des cours sur l’économie de la communication, la diversité culturelle, ainsi que sur les aspects politiques de l’informatique. Elle a obtenu un Master en Histoire des relations internationales à Paris I et un deuxième en Études politiques à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS). En parallèle de ses études, elle s’est engagée dans de nombreuses actions associatives autour du soin et de la médecine humanitaire au Centre de réflexion sur l’action et les savoirs humanitaires de Médecins sans frontières (MSF) ou encore au sein de la revue Pratiques, les cahiers de la médecine utopique du Syndicat général de la médecine. Ses intérêts associatifs se portent aussi sur la dimension écologie de l’informatique et elle anime régulièrement des ateliers de sensibilisation. Natalia termine actuellement sa thèse de doctorat à Paris 8 sur l’autonomie technique à Cuba.

Yoann

Chercheur et formateur, Yoann prépare actuellement une thèse de doctorat à l’Université Paris 8. Tout au long de son parcours universitaire, il s’est principalement intéressé aux actions publiques et associatives, et travaille actuellement sur la politisation des enjeux techniques à l’ère numérique. Son expérience professionnelle et militante, notamment au sein de l’organisation de défense des droits et libertés La Quadrature du Net, l’a amené à approfondir de nombreux domaines des enjeux numériques contemporains – notamment liés à la surveillance, à la liberté d’expression ou au partage en ligne – et lui permet aujourd’hui d’y porter un regard critique. En parallèle, ces expériences lui ont également permis de développer une grande agilité numérique de manière autodidacte. Entre autres choses, Yoann s’intéresse aussi à la lutte contre la pollution publicitaire, les violences étatiques et au ukulélé.